Un tueur silencieux se trouve dans votre armoire de cuisine … Il est pire que l’alcool, la nicotine et de nombreux médicaments !

Un tueur silencieux se trouve dans votre armoire de cuisine … Il est pire que l’alcool, la nicotine et de nombreux médicaments !

Voici ce que dit la recherche scientifique sur les radiations, conservateurs et OGM que contiennent les épices :

Certaines données sur le cancer humain montrent une augmentation de la leucémie, du cancer de l’estomac, du cancer du pancréas et de la maladie de Hodgkin chez les travailleurs exposés à l’oxyde d’éthylène. Cependant, ces données sont considérées comme limitées et peu concluantes en raison des incertitudes dans les études. L’EPA a classé l’oxyde d’éthylène comme un groupe B1, cancérogène probable pour l’homme.

Un autre procédé de stérilisation des épices est l’irradiation des aliments. C’est le processus qui consiste à utiliser des radiations pour tuer les bactéries et autres contaminants. Mais le rayonnement utilisé pour réduire les bactéries dans les épices, réduit les niveaux de vitamines et d’enzymes naturelles dans le produit fini.

La soumission aux radiations modifie la composition chimique d’une épice, créant potentiellement des sous-produits toxiques et cancérigènes dans les aliments, multipliant l’exposition des consommateurs aux radicaux libres, qui causent le vieillissement des cellules et les maladies.

Le glutamate monosodique, un danger à craindre :

Un grand nombre d’épices sur le marché contiennent du glutamate monosodique (MSG), un acide aminé non essentiel répertorié comme carcinogène. Un perturbateur endocrinien qui tue à lent feu les cellules du cerveau, et qui est aussi lié au développement de problèmes cardiaques, de problèmes rénaux, de troubles neurologiques, d’Alzheimer, de Parkinson et de la maladie de Lou Gehrig, sans oublier l’inflammation, les migraines et l’obésité pour ne citer que quelques effets éventuels.

Les producteurs cachent le MSG sous plusieurs appellations, y compris, mais sans s’y limiter, la protéine hydrolysée, le caséinate de sodium, l’extrait de levure, la protéine texturée et la levure autolysée.

La plupart des épices contiennent du glutamate libre (E‎ : ‎621) qui est essentiellement le même produit que le glutamate monosodique. Au lieu d’ajouter d’en ajouter sous sa forme la plus répondue, ils traitent les ingrédients de manière à créer un acide glutamique libre qui produit les mêmes effets tout en échappant à l’étiquetage.

Les épices conventionnelles peuvent également contenir des anti-agglomérants qui les empêchent de se joindre, des OGM soja et dérivés de maïs, des couleurs artificielles non organiques, des arômes artificiels et des conservateurs. Tous des produits potentiellement dangereux dont les combinaisons n’ont jamais encore étaient étudiées.

Pour plus de goûts et de sécurité, optez pour les épices biologiques qui ne contiennent aucun danger, ni agents anti-agglomérants synthétiques, ni colorants artificiels, ni saveurs ou conservateurs. Ils ne sont pas non plus irradiés et sont exempts d’ingrédients génétiquement modifiés.

Vive les saveurs naturelles !

Cliquer sur SUIVANT pour Continuer...

Aimez cet article sur Facebook:

Vous Allez Aimer Aussi